Archives par mot-clef : Irrigation déficitaire

SEMINAIRE SCIENTIFIQUE : « INTENSIFICATION DURABLE DES SYSTEMES IRRIGUES DANS LE SAÏS : GESTION EFFICIENTE ET QUALITE DE L’EAU » (Meknès, 19 décembre 2017

Le séminaire scientifique « Intensification durable des systèmes irrigués dans le Saïs : gestion efficiente et qualité de l’eau » a été organisé par le Centre Régional de la Recherche Agronomique de Meknès le mardi 19 décembre 2017 à la … Continuer la lecture

Publié dans Séminaires | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés

Article scientifique :Amélioration de l’efficience de l’irrigation déficitaire continue du jeune prunier par utilisation de la mycorhization arbusculaire

Intitulé : Improvement of Continuous Deficit Irrigation Efficiency on Young Plum Tree Using Arbuscular Mycorrhizal Fungi (Fr : Amélioration de l’efficience de l’irrigation déficitaire continue du jeune prunier par utilisation de la mycorhization arbusculaire) Auteurs : Rachid Razouk, Abdellah Kajji, … Continuer la lecture

Publié dans Articles scientifiques, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés

Article : Rosacées fruitières, irrigation déficitaire et mycorhization outils d’optimisation de l’irrigation

Intitulé : Rosacées fruitières, irrigation déficitaire et mycorhization outils d’optimisation de l’irrigation. Auteurs : R. Razouk, A. Kajji, M. Alghoum et EH. Bouichou (URAPV – CRRA Meknès). Revue : Agriculture du Maghreb, n° 90, déc. 2015 Lire l’article

Publié dans Publications | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés

Séminaire interne : Optimisation de l’irrigation déficitaire de certaines rosacées fruitières

Dr. Rachid Razouk, chercheur en agrophysiologie des arbres fruitiers et de l’olivier (URAPV – CRRA Meknès) a animé ce jeudi 08 octobre 2015 le séminaire interne mensuel de l’INRA Meknès sous le thème « Optimisation de l’irrigation déficitaire de certaines rosacées fruitières par … Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Séminaires | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés